Notre histoire

NANTAISE DES EAUX INGÉNIERIE est née de la fusion en 1991 de deux PME : SOAF, localisée à Sainte Luce sur Loire (44) et TES, localisée à Roanne (42).

Créée en 1953 par J.J. Régent, SOAF a su se faire un nom en France et à l'international en se spécialisant dans la fabrication de petites stations de traitement des eaux usées mettant en oeuvre des techniques de préfabrication béton, ainsi que des modèles polyester faciles à transporter et à assembler. Certains de ces modèles tels que SYMAC et JUMBO sont devenus des noms communs à l'export tant leur réputation est grande.

Le département traitement des eaux usées de TES Roanne a été créé en 1976. TES s'est spécialisée dans la construction d'une gamme étendue de stations de traitement des eaux usées, aussi bien pour les collectivités que pour les industries (papeteries, agroalimentaire, textile, pharmacie...). La gamme complète allait de 1000 à 150 000 équivalents habitants.

La fusion en 1991 s'est traduite par un regroupement géographique à Sainte Luce sur Loire en 1993. Le nom de NANTAISE DES EAUX est apparu en 1996. Ainsi est née une nouvelle société recouvrant le domaine d'activité des deux précédentes.

NANTAISE DES EAUX s'est restructurée et modernisée sur tous les plans : créant de nouveaux outils de travail, développant de nouvelles technologies et instaurant des carnets de procédures pour l'ensemble de ses services.

Aujourd'hui, NANTAISE DES EAUX INGÉNIERIE est un acteur incontournable dans son métier et jouit d'une très bonne réputation. Ses installations sont présentes tant en France qu'à l'étranger avec plusieurs milliers de références de 100 à 250.000 équivalents habitants dans plus de 70 pays. Les certifications ISO 9001, obtenue en février 2009 et ISO 14001, obtenue en février 2011, lui permettent de poursuivre son développement en France, et surtout à l'international.